Monsieur le Bourgmestre, Mesdames et Messieurs les Echevins, Chers Collègues

J’ai appris par voie de presse le 14 janvier 2019 que la nouvelle majorité, à la suite d’un collège communal tenu le vendredi 11/01/2019, a abandonné le projet des arts circassiens et contemporains, CirK, déployé dans le cadre du Contrat de Quartier « Koekelberg Historique ». Ce projet de longue haleine devait se réaliser sur le territoire de Koekelberg en bordure du parc Victoria et avait pour objectif de déployer un espace de 3.000 m² composé à la fois d’une salle dédiée aux entraînements, cours et à la recherche, de deux studios de création et de diffusion de spectacles et un lieu de résidence pour les artistes, ainsi qu’une collaboration projetée avec l’école les Ursulines en créant une option « Arts circassiens »

Ce projet se situant dans le cœur historique de la commune s’inscrivait dans la logique de la démocratisation et d’accessibilité culturelle, aspect non négligeable et indispensable à la construction de la citoyenneté. Par ailleurs, ce projet aurait pu toucher plus spécifiquement la jeunesse sachant que les arts circassiens sont en passe de prendre le pas sur la danse contemporaine avant-gardiste comme le souligne Catherine Makereel dans son article Bruxelles plus que jamais épicentre du cirque” paru dans Le soir du 9/11/2015. Cette nouvelle forme d’art aurait pu développer des passions, des projets et voire même des carrières auprès de notre jeunesse.  C’est que cet aspect artistique, inclusif et réenchanteur, porté par cette discipline novatrice et méconnue du grand public, aurait pu être la main tendue vers une franche non négligeable de la population koekelbergeoise. Nous en discutions encore, il y a peu au sein d’Archipel 19.

Mais à mon grand étonnement, vous avez préféré l’abandonner, semble-t-il sur un coup de tête, car vous êtes bien informé de ce dossier depuis son début, vous-même et notamment votre échevine qui était en charge des Finances communales jusqu’il y a 3 mois.

Donc brutalement et de plus en déclarant à la presse des montants totalement faux ! Dans votre intervention sur BX1, vous mentionnez un projet de 12 millions d’euros alors que le financement de la phase 1 du projet qui devait débuter dans 2 mois s’élève à environ 8.5 millions d’euros. Dans cette même interview, vous pointez une mauvaise gestion du dossier par la majorité précédente en soulevant un équilibre budgétaire précaire. Pourtant, il faut rappeler que l’équilibre financier de ce projet est atteint dans le plan financier présenté. Grâce aux financements communaux (à hauteur de 1.8 millions d’euros), par Beliris à hauteur de 4,082 millions d’euros et du subside de la Politique de la Ville, compétence régionale, à hauteur de 938.000 euros. Il ne faut évidemment pas oublier que l’Espace Catastrophe avait obtenu un accord de financement pour les équipements grâce au Fond St’Art à hauteur de 1,650 millions d’euros et qu’encore un million était toujours prévu dans le cadre du Contrat de quartier Région/Commune pour les études si le projet aboutissait !

Car, il faut en effet rappeler que ce projet a obtenu l’ensemble des validations administratives, urbanistiques et environnementales requises et ce par tous les niveaux de pouvoirs : communal, régional, communauté française et fédéral !

Il faut rappeler que cet investissement est soutenu dans le cadre du Contrat de Quartier validé et financé par la Région de Bruxelles-Capitale dirigée par des représentants de votre parti, le PS.

Mon étonnement va encore plus loin lorsque je reconsulte les délibérations des conseils communaux de ces dernières années en rapport avec ce projet. Je constate systématiquement un vote positif de votre part. A aucun moment, vous n’avez marqué un désaccord sur l’un des points de ce projet. Maintenant, que vous êtes aux responsabilités, vous changez d’avis, vous et votre échevine des finances d’alors, ainsi d’ailleurs que Messieurs Lagast et Mghari échevins d’alors respectivement de la Jeunesse et des bâtiments communaux.

Vous balayez ce projet du revers de la main. Vous dites que c’est pour des raisons financières ? Mais vous rendez-vous compte qu’en faisant cela, vous mettez à la poubelle plus de 4 millions d’euros du fédéral qui allaient être investis pour les habitants et la revitalisation du cœur historique !

Ce qui est encore plus incompréhensible, c’est que durant le Conseil communal du 17/12, il y a un mois, vous avez de votre propre chef inclus à l’ordre du jour des points au sujet du CirK et l’ensemble du Conseil communal a voté favorablement.

S’il y avait eu un réel péril sur les finances, j’imagine que les 3 échevins d’alors qui sont à vos côtés vous en auraient informés dès le 14 octobre lorsque vous avez signé votre projet d’accord commun… !

Cela n’a pas été le cas, bien sûr que non car ce que vous dites est faux. Il est plus que primordial de rappeler que Koekelberg est la seule commune du Nord-Ouest qui ne se trouve pas sous plan d’assainissement et que l’ancienne majorité a été capable en 6 ans de diminuer la dette communale de 26% !

Par conséquent, comment vous permettez-vous de pervertir ainsi la réalité sous le couvert de la mauvaise gestion financière alors que vous avez cautionné ce financement précis lors de plusieurs conseils communaux ? Et à chaque fois lors de présentations en conseil communal par les experts du dossier ?

En agissant de cette manière, vous ne gérez pas la commune pour servir les Koekelbergeois au quotidien, vous la gérez en apprenti sorcier en choisissant de faire perdre 4 millions d’euros fédéraux aux quartiers de notre cœur historique.

Et tout ce flou médiatique, vous le faites en méprisant vos prédécesseurs, soit c’est votre méthode et ça ne ressemble pas à la nouvelle culture politique qui m’anime, mais en plus vous salissez les services communaux et les différents partenaires en les faisant passer pour ce qu’ils ne sont pas. Et pire, votre mépris va jusqu’au choix de ne même pas prendre le temps de les consulter. Moi qui débute en politique, je suis atterré.

Mes questions sont donc les suivantes :

  1. Pourriez-vous nous en dire plus sur cette décision d’abandon, avez-vous déjà les bons chiffres ? Pourquoi parlez-vous de 12 millions ?
  2. Pourquoi être favorable pendant 5 ans à un projet et le jeter à la poubelle ainsi en 1 mois (entre le 17 décembre et le 21 janvier)
  3. Assumez-vous de faire perdre à Koekelberg 4 millions d’euros du fédéral ?
  4. Pourriez-vous préciser ce que vous comptez faire avec les moyens communaux que vous dites vouloir réaffecter ?

 

Merci pour votre réponse.